En exclusivité sur jabo-net...

Les chroniques de Billos !

Seront publiées ici les chroniques les plus récentes


Publiée le 15-04-2018


Je dégenre tu dégenres il dégenre

Il y a bien des lunes, la société humaine se composait de deux genres : le féminin et le masculin. Il y avait des hommes et des femmes, des enfants filles et garçons. C'était comme ça et personne ne posait de question, c'était l'évidence même.

Au fil du temps, une société évolue, change et on espère que c'est pour le mieux. Mais parfois il arrive qu'une collectivité évolue à reculons. C'est ce qui semble nous arriver. Pour s'en convaincre, on n’a qu'à regarder autour de nous.

Le rôle de la majorité

Il fût un temps où c'était dans l'ordre des choses que la majorité gouverne, dicte ses lois tout en protégeant la minorité. La masse devait veiller a ce que les droits des minorités soient respectés. Mais aujourd'hui, ce n'est plus comme ça. Ce n'est plus la majorité qui mène, c'est plutôt l'inverse. La majorité n'a plus besoin de protéger les minorités, car ce sont ces dernières qui imposent leurs lois à la majorité.

Madame ou monsieur

J'aimerais bien savoir combien y a t-il de personnes non genrées au Canada ? Combien de personnes ne se reconnaissent ni dans un genre, ni dans l'autre. Une poignée sans doute. C'est au nom du respect pour cette infime minorité qu'on a demandé aux fonctionnaires de Service Canada de ne plus utiliser les formules de politesse que constituaient les mots monsieur et madame. C'est comme si on voulait enlever les principales caractéristiques du genre humain qui sont hommes et femmes. Complètement absurde car sans eux il n'y a plus d'humain sur terre. Qu'est-ce qu'on veut... contester la nature?

Père et mère

Certains croient qu'on ne va pas encore assez loin. Pour être logique avec le monsieur et la madame, il faudra aussi enlever les mots père et mère. On va les remplacer par parent1 et parent2. Entre l'homme et la femme qui sera le 1 et qui sera le 2 ?
Les parents n'auront plus de fille ni de garçon... ils auront des enfants. Pire, dans son délire, la coordonnatrice du Centre de lutte contre l’oppression des genres désire remplacer les mots « frère » et « sœur » par « froeur »,
Quand une femme enceinte accouchera et qu'on lui demandera ce qu'elle a eu, elle devra répondre... un(e) bébé(e).

La vrai neutralité

Va-t-on aller jusqu'à faire disparaître les noms masculins et féminins pour les remplacer par des noms neutres ? La solution serait qu'on ne donne plus de nom à personne et qu'on les identifie par leur numéro d'assurance social.
C'est ti assez neutre ça ?

Billos



Pour voir tous les articles, réagir et les commenter, rendez-vous sur le blog de
"De tout sur tout"


Vous aimez cette page... partagez-la!


Pour envoyer cette page par courriel à un(e) ami(e)
Cliquez ici


Vos impressions sur cette chronique
Etes-vous en accord ou en désaccord avec cette chronique?
Fortement en accord
Plus ou moins en accord
Pas d'accord du tout
Indifférent
Commenterez-vous cette chronique sur le blog de Billos?
Oui certainement
Non
Peut-être

Résultats


droit de publication accordé exclusivement à jabo-net.com
toutes copies interdites.