Annonce


En exclusivité sur jabo-net...

Les chroniques de Billos !

Seront publiées ici les chroniques les plus récentes


Publiée le 6 juin



La peur : début de la sagesse ou de la folie

On dit souvent que la peur est le début de la sagesse. Depuis la nuit des temps, l'humanité a connu toutes sortes de grandes peurs, est-elle devenue plus sage? Difficile de répondre à cette question.

Évidemment, nous n'allons pas reculer jusqu'à la création pour le savoir, mais nous ferons quand même une analyse des dernières décennies. On se souvient des années 60-70, années fertiles en émotions et en peurs, pas toujours justifiées.

La couche d'ozone et les pluies acides

Le trou de la couche d’ozone devait s’agrandir pendant 120 ans. On nous disait, à l’époque, que dans 25 ou 30 ans nous ne pourrions plus sortir à l’extérieur sans être vêtus de la tête aux pieds, on n’avait pas le choix si on ne voulait pas être brûlé par les rayons ultraviolets du soleil. Nous étions dans les années 70. Et pourtant, quelques 50 ans plus tard, la couche d’ozone est en bonne voie de reconstruction. Bref nous avons eu peur pour rien.

Il y a eu aussi les pluies acides qui devaient tuer tous nos poissons avec l'acidification de nos rivières. Ce n'était pas les seuls effets de ces pluies sur notre environnement. Il devait y avoir des conséquences apocalyptiques sur nos forêts. Ce sont nos érables qui allaient en souffrir le plus. Ces arbres étaient des plus sensibles à cette forme de pollution… fini le sirop d’érable. On craignait beaucoup pour notre avenir.

Les années 2000

D'autres grandes peurs frappaient l’imagination au début du 21ième siècle. Premièrement, le bogue de l'an 2000 vous vous souvenez? Bref, c'était presque la fin du monde. Les avions tomberaient du ciel, nos autos achetées avant cette date ne fonctionneraient plus, même chose pour les camions et le transport en général, donc pénurie de tout. Il fallait faire des provisions. Rien ne serait épargné, le réseau électrique d’Hydro-Québec pourrait lui aussi tomber en panne. Là, on espérait tous qu’Hydro avait prévu le coup. Bref on avait peur.

La dernière, la plus terrifiante de toute, même si beaucoup d’autres l’avaient prédit avant, voilà que cette fois c’est du sérieux… ce sont les Mayas eux-mêmes qui prophétisent la fin du monde et ils ont prévu la date exacte de l’événement : le 21 décembre 2012... On est presque 10 ans plus tard et on est toujours là... fiou. On l'a échappé belle.

La pandémie

Puis voilà qu'on nous annonce l'arrivée de la pandémie. Une ennemie invisible, terrifiante, devant laquelle nous sommes sans arme. C'est la panique. Les cas se multiplient à une vitesse folle, les humains tombent comme des mouches, pire, les soldats des premières lignes ne résistent pas à l'attaque des forces ennemies. Pendant un an et demi nous serons à la merci de ce monstre qu'est le coronavirus de la Covid-19.

Mais l'humanité en a vu d'autres, elle se mobilise afin de trouver le moyen de survivre. Finalement ça y est, on trouve un vaccin qui vaincra la Covid-19. C'est plutôt 3 vaccins, tous aussi efficaces les uns que les autres. La victoire est à portée de main. Tous ne sont pas d'accord cependant. Une minorité ne croit pas en la science. Ils ont une peur bleue du vaccin et entreprennent une vaste campagne de peur pour inciter les gens à ne pas se faire vacciner. On dirait qu'ils ont plus peur du remède que de la maladie. Alors la peur... début de la sagesse ou de la folie? À vous de juger!

Billos

Votre opinion nous intéresse, merci de répondre à ce petit sondage


     Annonce


Pour voir tous les articles, réagir et les commenter, rendez-vous sur le blog de
"De tout sur tout"


Vous aimez cette page... partagez-la!


Pour envoyer cette page par courriel à un(e) ami(e)
Cliquez ici




droit de publication accordé exclusivement à jabo-net.com
toutes copies interdites.