Voici des petites pensées que j'ai trouvées sur le net.
Je les ai trouvées tellement bonnes que j'ai décidé de vous en faire profiter.

La vie après la mort

Conversation entre deux bébés jumeaux dans le ventre de leur maman. A lire j'usqu'au bout, vraiment intéressant.
Bébé 1 : Et toi, tu crois qu’il y a une vie après l’accouchement ?
Bébé 2 : Bien sûr. C’est évident que la vie après l’accouchement existe. Pour le moment, nous vivons ici dans l’utérus pour prendre des forces et nous préparer à ce qui nous attend dans l’autre monde, après l’accouchement.
Bébé 1 : Tout ça, c’est insensé. Selon moi, il n’y a rien après l’accouchement ! D’ailleurs, à quoi ressemblerait une vie hors de l’utérus ???
Bébé 2 : Eh bien, il se dit beaucoup de choses à propos de « l'autre côté »... On dit que, là-bas, il y a beaucoup de lumière, beaucoup de joie et d'émotions, des milliers de choses à faire, d’expériences à vivre... Par exemple, il paraît que là-bas, on va manger avec notre bouche.
Bébé 1 : Mais c’est n’importe quoi ! Nous avons un cordon ombilical et c’est par là qu’on se nourrit. Tout le monde le sait. On ne se nourrit pas par la bouche ! Et bien sûr, personne n’est jamais revenu dans l’utérus pour témoigner de ce qui se passe après l’accouchement donc, tout ce qu’on raconte, ce sont des balivernes. La vie se termine tout simplement à l’accouchement. C'est comme ça, il faut l'accepter.
Bébé 2 : Eh bien, permets-moi de penser autrement. C'est sûr, je ne sais pas exactement à quoi cette vie après l’accouchement va ressembler, et je ne peux rien te prouver. Mais j'aime croire que, dans la vie qui vient, nous verrons notre maman et elle prendra soin de nous.
Bébé 1 : « Maman » ? Tu veux dire que, sans l’avoir vue, tu crois en « maman » ? Ah ! Et dis-moi, si elle existe, où se trouve-t-elle en ce moment ?
Bébé 2 : Mais elle est partout, autour de nous ! Nous vivons en elle, nous sommes faits d'elle et c'est grâce à elle que nous vivons. Sans elle, nous ne serions pas là.
Bébé 1 : C’est absurde ! Je n’ai jamais vu aucune maman et donc pour moi, c’est évident, elle n’existe pas !
Bébé 2 : Je ne suis pas d’accord avec ton point de vue car parfois, lorsque tout devient calme, on peut l’entendre parler ou chanter. Et, sans la voir, on peut sentir sa présence quand elle caresse notre monde. Je suis bien ici mais je suis certain que notre Vraie vie va commencer après l’accouchement, dans l’autre monde qui nous attend...
... Certains doutent de l’existence de Dieu et de la vie après la vie, d’autres non. À toi de voir.

Source : facebook


Imagine un moment que tu serais né en 1900.

Quand tu as 14 ans commence la Première Guerre Mondiale et celle-ci se termine quand tu as 18 ans avec un solde de 22 millions de morts.   - Peu de temps après, une pandémie mondiale, la grippe espagnole, tue 50 millions de personnes. Tu en ressors vivant et indemne, tu as 20 ans.   - Puis à 29 ans, tu survis à la crise économique mondiale qui a commencé avec l'effondrement de la bourse de New York, provoquant l'inflation, le chômage et la famine.   -À 33 ans, les Nazis arrivent au pouvoir.   - Tu as 39 ans quand commence la Seconde Guerre Mondiale et elle se termine quand tu as 45 ans.    -Pendant l'Holocauste, 6 millions de Juifs meurent. Il y aura plus de 60 millions de morts au total.   - Quand tu as 52 ans commence la guerre de Corée.   - Quand tu as 64 ans, la guerre du Vietnam commence et se termine quand tu as 75 ans.   - Un enfant né en 1985 pense que ses grands-parents n'ont aucune idée à quel point la vie est difficile, mais ils ont survécu à plusieurs guerres et catastrophes.   - Un enfant né en 1995 et aujourd’hui âgé de 25 ans pense que c’est la fin du monde quand son colis Amazon prend plus de trois jours à arriver ou quand il n’obtient pas plus de 15 « likes » pour sa photo publiée sur Facebook ou Instagram.    - En 2020, beaucoup d’entre nous vivons dans le confort, avons accès à plusieurs sources de divertissement à la maison, et pouvons grâce aux aides gouvernementales survivre paisiblement à une nouvelle pandémie.   - Mais les gens se plaignent parce que pendant plusieurs semaines ils doivent rester confinés chez eux. Ils ont pourtant de l'électricité, le téléphone, de la nourriture, de l'eau chaude et un toit sur la tête.   - Rien de tout cela n'existait autrefois. Mais l'humanité a survécu à des circonstances beaucoup plus graves et n'a jamais perdu leur joie de vivre. Et depuis des jours, nous nous plaignons parce que nous devons porter des masques pour entrer dans les supermarchés, faire les boutiques, prendre le transport en commun.   - Il serait peut-être temps d’être moins égoïste, d’arrêter de se plaindre et de chialer.

Auteur inconnu


Améliorer son apparence.

Un sourire est une façon économique d'améliorer son apparence.

auteur inconnu


La mort n'existe pas

Je suis debout au bord de la plage, un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan. Il est la beauté, il est la vie. Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon. Quelqu'un à mon côté dit : « il est parti !» Parti vers où ? parti de mon regard c'est tout, son mât est toujours aussi haut, sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine. Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui. Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : «il est parti !» il en est d'autres qui le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux s'exclament avec joie : «Le voilà !» C'est ça la mort ! Il n'y a pas de morts. Il y a des vivants sur les deux rives.

Source: Facebook, William Blake


La perte d'un être cher...

Si vous avez perdu un être cher, le texte qui suit est pour vous... Une petite pensée juste pour vous...
"Ne reste pas là à pleurer devant ma tombe. Je n'y suis pas, je n'y dors pas... Je suis le vent qui souffle dans les arbres, je suis le scintillement du diamant sur la neige, je suis la lumière du soleil sur le grain mûr, je suis la douce pluie d'automne...
Quand tu t'éveilles dans le calme du matin, je suis l'envol de ces oiseaux silencieux que tu vois tournoyer dans le ciel...
Alors ne reste pas là à te lamenter devant ma tombe, je n'y suis pas, je ne suis pas mort...
Pourquoi serais-je hors de ta vie simplement parce que je suis hors de ta vue ? La mort, tu sais, ce n'est rien du tout... Je suis juste passé de l’autre côté... Je suis moi et tu es toi...
Quelque soit ce que nous étions l'un pour l'autre avant, nous le resterons pour toujours. Pour parler de moi, utilise le prénom avec lequel tu m'as toujours appelé, parle de moi simplement comme tu l'as toujours fait... Ne change pas de ton, ne prends pas un air grave et triste. Ris comme avant des blagues que nous apprécions tant ensemble.
Joue, souris, pense à moi, vis pour moi et avec moi. Laisse mon prénom être le chant réconfortant qu'il a toujours été. Prononce-le avec simplicité et naturel, sans aucune marque de regret. La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié... Tout est encore pareil, elle continue, le fil n’est pas rompu.
Qu'est-ce que la mort sinon un passage ? Relativise et laisse couler toutes les agressions de la vie, pense et parle toujours de moi autour de toi et tu verras, tout ira bien.
Tu sais, je t'entends, je ne suis pas loin... Je suis là, juste de l’autre coté.

Source: Facebook


Quelle est votre valeur ?

Un conférencier bien connu commence son séminaire en tenant bien haut un billet de $20.00
Il demande aux gens : Qui aimerait avoir ce billet ?
Les mains commencent à se lever alors il dit :
Je vais donner ce billet de $ 20.00 à quelqu'un de vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec.
Il chiffonne alors le billet avec force et il demande :
Est-ce que vous voulez toujours de ce billet ?
Les mains continuent à se lever.
Bon, d'accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ?
Il jette le billet froissé par terre, et saute à pieds joints dessus, l'écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.
Ensuite il demande :
Qui veut encore avoir ce billet ? Évidemment, les mains continuent de se lever !
Mes amis, vous venez d'apprendre une leçon...
Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours, parce que sa valeur n'a pas changée,
il vaut toujours $ 20.00. Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissés, rejetés, souillés par les gens ou par les évènements.
Vous aurez l'impression que vous ne valez plus rien, mais en réalité, votre valeur n'aura pas changée aux yeux des gens qui vous aiment !
La valeur d'une personne ne tient pas à ce l'on a fait ou pas, vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs, car votre valeur intrinsèque est toujours intacte.

auteur inconnu


La fourchette...

Il était une fois une jeune femme qui était atteinte d'une maladie mortelle et on lui donnait 3 mois à vivre. Comme elle mettait ses affaires en ordre, elle a contacté un prêtre pour lui demander de venir la voir pour régler certains détails de ses dernières volontés. Elle lui a dit quelle chanson elle voulait à son service, quel texte elle voudrait qui soit lu, et quels vêtements dans lesquels elle voulait être enterrée. Tout était en ordre et lorsque le prêtre s'apprêtait à partir, la jeune femme se souvint soudainement quelque chose de très important pour elle.
"Il y a une autre chose" dit-elle tout excitée.
"Quoi?" dit le prêtre.
"Ceci est très important," poursuit la jeune femme. "Je veux être enterrée avec une fourchette dans ma main droite."
Le pasteur se tenait devant la jeune femme, ne sachant trop quoi dire. "Cela vous surprend, " demanda la jeune femme?
"Enfin, pour être honnête, je suis perplexe devant votre requête" dit le prêtre.
La jeune femme expliqua : "Ma grand-mère m'a dit un jour cette histoire, et depuis ce jour-là j'ai toujours essayé de transmettre ce message aux gens que j'aime ainsi qu'à tous ceux qui ont besoin d'encouragement.
Dans toutes mes années de participation aux événements sociaux et dîners, je me souviens toujours qu'inévitablement quelqu'un se penchait pour me dire "Gardez votre fourchette"
C'était ma partie préférée car je savais que quelque chose de mieux s'en venait.... comme du gâteau mousse au chocolat ou une tarte aux pommes.
Quelque chose de merveilleux et avec de la substance !
Je veux juste que quand les gens me verront dans mon cercueil avec une fourchette dans ma main, qu'ils se demandent "Pourquoi cette fourchette?" et ainsi vous pourrez leur dire "Gardez votre fourchette... le meilleur est à venir !"
Les yeux du prêtre se remplirent de larmes de joie alors qu'il prit la jeune femme dans ses bras pour lui dire au revoir.
Il savait aussi que ce serait une des dernières fois qu'il la voyait avant sa mort.
Mais il savait également que cette jeune femme avait une meilleure idée du paradis que lui comme de bien des gens de près du double de son âge, avec le double d'expérience et de connaissances. Elle SAVAIT que quelque chose de mieux s'en venait.
Aux funérailles les gens défilaient devant la tombe de la jeune femme et ils voyaient sa jolie robe ainsi que la fourchette dans sa main droite.
Tour à tour, le pasteur entendait la question "Pourquoi la fourchette ?"
Et tour à tour, le prêtre souriait.
Pendant son sermon, le prêtre raconta aux gens sa conversation avec la jeune femme peu de temps avant son décès.
Il leur raconta également l'histoire de la fourchette ainsi de ce que cela représentait pour elle.
Le prêtre dit aux gens combien il ne pouvait s'arrêter de penser à la fourchette et qu'eux aussi ne le pourraient pas non plus. Et il avait raison. Alors la prochaine fois que vous prendrez une fourchette dans votre main, aussi doucement que possible, laissez-lui vous rappeler que le meilleur est à venir.
Les amis sont des pierres précieuses. Ils vous font sourire et vous encouragent à atteindre vos buts. Ils vous prêtent une oreille attentive et vous disent de bonnes paroles et ouvrent toujours leurs cœurs pour vous.
Montrez à vos amis combien vous tenez à eux. Soyez toujours là pour eux-mêmes lorsque c'est vous qui avez plus besoin d'eux. Car vous ne savez jamais quand ce sera leur tour de "garder leur fourchette". Chérissez le temps et les souvenirs que vous partagez... être ami avec quelqu'un n'est pas une opportunité mais une douce responsabilité.
Envoyez ceci à tous ceux que vous considérez un AMI… et gardez votre fourchette !

auteur inconnu



J'ai reçu des fleurs aujourd'hui...

J'ai reçu des fleurs aujourd'hui
Ce n'était pas mon anniversaire ni un autre jour spécial.
Nous avons eu notre première dispute hier dans la nuit et il m'a dit beaucoup de choses cruelles qui m'ont vraiment blessée.
Je sais qu'il est désolé et qu'il n'a pas voulu dire les choses qu'il a dites parce qu'il m'a envoyé des fleurs aujourd'hui...
J'ai reçu des fleurs aujourd'hui
Ce n'était pas mon anniversaire ni un autre jour spécial.
Hier, dans la nuit, il m'a poussée contre un mur et a commencé à m'étrangler
Ça resemblai à un cauchemard, je ne pouvais croire que c'était réel.
Je me suis réveillée le corps douloureux et meurtri.
Je sais qu'il doit être désolé parce qu'il m'a envoye des fleurs aujourd'hui
J'ai reçu des fleurs aujourd'hui
Ce n'était pas la fête des mêres ni un autre jour spécial.
Hier dans la nuit, il m'a de nouveau battue, c'était beaucoup plus violent que les autres fois.
Si je le quitte, que deviendrais-je?
Comment prendre soin de mes enfants?
Et les problèmes financiers?
J'ai peur de lui mais je suis effrayée de partir...
Mais je sais qu'il doit être désolé parce qu'il m'a envoye des fleurs aujourd'hui.
J'ai reçu des fleurs aujourd'hui,
aujourd'hui c'était un jour spécial,
c'était le jour de mes funérailles.
Hier dans la nuit, il m'a finalement tuée.
Il m'a battue à mort.
Si seulement j'avais trouvé assez de courage pour le quitter
je n'aurais pas reçus de fleurs aujourd'hui...

auteur inconnu


L'image d'une mêre

4 ans: Ma maman peut tout faire !
8 ans: Ma maman sait beaucoup de choses ! Vraiment beaucoup de choses
12 ans: Ma mêre ne sait pas vraiment tout !
14 ans: Naturellement, ma mêre ne sait pas ça non plus !
16 ans: Ma mêre? Elle est malheureusement vieux-jeu...
18 ans: Cette vieille femme ? Elle est définitivement dépassée.
25 ans: Et bien, peut-être qu'elle sait quelques choses.
35 ans: Avant de nous décider, allons demander l'opinion de maman.
45 ans: J'aimerais tant pouvoir en parler avec maman !

Revue La Pocatoise mai 2003


L'amour

L'amour rend aveugle mais le mariage lui rend la vue !

auteur inconnu


Dans ma prochaine vie

Dans ma prochaine vie .... Je veux vivre ma prochaine vie a l'envers.
Tu commences ta vie mort, une chose de réglé. Ensuite, tu te réveilles dans une maison de vieux en te sentant de mieux en mieux à chaque jours.
Tu te fais mettre dehors en raison d'une trop bonne santé; tu vas collecter ta pension, ensuite tu commences à travailler et tu obtiens une montre en or à ton premier jour. Tu travailles 40 ans jusqu'à ce que tu sois assez jeune pour profiter de ta retraite. Tu bois d'la bière, tu fais le party, t'es générallement courageux et tu te prépares à commencer le secondaire. Après, tu vas à l'école primaire, deviens un enfant, tu joues, tu n'a aucune responsabilité, tu deviens un bébé et ensuite .... tu passes tes derniers 9 mois à flotter dans les mêmes paisibles conditions qu'un spa luxueux avec chauffage central, nourriture inclus, avec de plus en plus de place à chaque jour, et ça se termine en orgasme !

auteur inconnu


Le temps

Le temps passe tellement vite que je n'ai pas le temps de vieillir.

jabo


Lettre à mon conjoint

Quand je t'ai rencontré, je pensais avoir trouvé le Prince Charmant : prévenant, toujours à mon écoute, gentil, souriant. J'étais sur un nuage. Quand tu m'as demandé de venir vivre avec toi, j'ai dit oui tout de suite. T'étais tellement insistant que j'ai pensé que tu ne pouvais plus te passer de moi. Le temps a passé et je suis toujours convaincue que tu tiens beaucoup à moi, trop peut-être. Tu me demandes où est-ce que je vais quand je sors, pourquoi untel appelle, c'est qui mes amies. Tu veux toujours savoir où je suis. Au début, je trouvais ça cool. Je me disais " il m'aime tellement".

Puis, le sourire a disparu, j'ai dû rendre des comptes sur mes sorties, tu m'as fait des "crises de jalousie". Ce que je prenais pour des preuves d'amour est devenu étouffant. Je me sens prise au piège. Maintenant, je m'empêche de sortir pour ne pas faire de chicane. L'autre soir, t'as lancé ta bière sur le mur : j'ai eu peur de toi. Il n'y avait plus de Prince Charmant. Les femmes, jeunes ou moins jeunes, s'ajustent aux besoins du conjoint contrôlant, elles se centrent sur les humeurs du conjoint et la peur s'installe.

journal Le Placoteux, juin 2008


Être le la plus belle (beau)

Vous aimeriez être la plus belle, le plus beau, c'est facile...
tenez-vous avec des personnes moins belles :)

jabo


Ça va mal et vous sacrez...

Si vous sacrez aujourd'hui, il est fort probable que demain vous ayez une bonne anecdote à raconter...

auteur inconnu


Un jour après mon suicide...

Le lendemain de mon suicide, je suis tombé amoureux de ma mère en la voyant pleurer sur le sol de ma chambre, embrassant ma chemise sale de sang avec mes photos autour de moi. J'en ai vu tellement d'amour dans tes yeux !

Le lendemain de mon suicide, j'ai senti à quel point mon père m'aimait, au milieu de tant de tristesse, il parlait les yeux pleins de larmes à quel point il était fier de moi et à quel point j'étais sensible au prochain !

Un jour après mon suicide, j'ai vu que Léona (ma chienne) était plus incroyable que je ne l'imaginais. Chaque fois que quelqu'un rentrait à la maison, elle courait vers la porte en pleurant en m'attendant et en voyant que ce n'était pas moi, elle s'allongeait devant la porte et continuait de m'attendre...

Un jour après mon suicide, j'ai été enchanté par mes frères en les voyant assis dans la pièce les yeux pleins de larmes. Ils se souviennent des fois où on jouait dans notre belle enfance... autour de mes jouets à se chicaner qui allais avoir quelle poupée... Quelle bonne époque, je m’ennuie de ces moments qui on disparu avec le temps ...

Le lendemain de mon suicide, j'ai senti à quel point j'étais adorable pour mes amies... elles regardaient nos photos ensemble et se souviennent de tout nos moments !

Un jour après mon suicide, j'ai senti que c'était important pour mes professeurs. Ils se blâmaient tellement de ne pas avoir réalisé...

Déjà la nuit, je suis allé à la morgue pour trouver mon corps. Ça m'a dérangé. Je me suis regardé et j'ai dit: Tant de rêves que nous avions ! Tant d'amours... Tellement de gens à rencontrer ! Il y avait des gens qui t'aimaient et pourtant tu as tout jeté en l'air !! Il faut que tu aies beaucoup de courage pour perdre ta vie parce que tu n'as pas utilisé ce courage pour la gagner...

Ce n'était qu'une vision ... tu es toujours là et tu peux changer ta vie pour toujours. Elle n'est pas si mauvaise qu'elle en a l'air. Il y à des gens qui t'aiment qui te veulent dans le coin !

Donnez une autre chance à la vie et aux gens à vos côtés. Il y a un remède contre la douleur, ouvrez-vous à quelqu'un !! Tu as surmonté tellement de choses, essaie encore une fois !

Magnifique texte à considérer quand le regard se porte que sur notre ombre en oubliant le soleil !

1 866 APPELLE

Olivier Martin, facebook





Philosophie sur le temps qui passe

Superbes images musical en format PPS
Cliquez ici pour télécharger et visionner

La parfaite maman cinglante

Des textes qui font réfléchir...
Cliquez ici pour voir


Transmettez ces messages à ceux que vous aimez,
il pourrait peut-être, un jour leur être utile...

Pour envoyer cette page à un(e) ami(e).
Cliquez ici


retour